Êtes -vous prêts pour Universal Analytics?

Écrit  par   le 4 Nov 2013  dans Analytics, Programmation-intégration   

googles-new-universal-analytics

Google Analytics (GA) a lancé au début de l’été Universal Analytics qui présente une nouvelle façon de mesurer non seulement les visiteurs de votre site Web, mais toutes les interactions d’un utilisateur depuis n’importe quel appareil ou environnement.

Jusqu’à aujourd’hui, nous connaissons peu d’organisation ayant pris ce virage. Mais ça changera. Google vient de lancer un outil de migration qui permet de passer à Universal Analytics. C’est accessibledirectement dans votre compte dans la section Admin.Migration de Google Analytics vers Universal Analytics

 

Attention : Vous ne pourrez bénéficier de tous les avantages associés à Universal Analytics que si vous mettez en œuvre le nouveau code de suivi.

Avant on analysait les sites Web, maintenant on analyse l’expérience client à partir des différents points de contact.

Universal Analytics rassemble les données des utilisateurs à travers toutes les plateformes et appareils, cela inclut les sites Web, les applications mobiles, les systèmes de point de vente, etc. La plus grosse innovation, c’est l’importation des données hors ligne dans Google Analytics.

L’objectif est de suivre chaque utilisateur et de mesurer la contribution de chaque support à la vente. On s’éloigne donc du suivi d’une simple visite pour se concentrer sur le comportement des clients.

Comment on fait tout ça ?

Le nouveau protocole permet d’envoyer vos données vers Google Analytics à partir de différents appareils par simple requête HTTP. Il faut donc que chaque appareil soit connecté à Internet. Ça pourrait être un téléviseur, un téléphone ou un système de point de vente.

3 types de valeur sont nécessaires :

  • Tracking ID (tid) – Identification du compte Google Analytics
  • Client ID (cid) – Identification anonyme du client/utilisateur,
  • Type de Hit (t) – Identification du type d’action (page vue, transaction, événement, etc.)

Exemple d’une requête du protocole de mesure (requête HTTP) :

 http://www.google-analytics.com/collect?v=1v=1&tid=UA-123456-1&cid=5555&t=pageview&dp=%2FpageC

Mesurer des ventes hors ligne

C’est la principale raison qui conduira les organisations à migrer vers Universal Analytics. Le système de point de vente doit simplement utiliser le nouveau protocole pour pousser l’information à Google Analytics.

Exemple de code :

v=1              // Version.
&tid=UA-XXXX-Y   // Tracking ID / Web property / Property ID.
&cid=555         // Anonymous Client ID.
&t=transaction   // Transaction hit type.
&ti=12345        // transaction ID. Required.
&ta=westernWear  // Transaction affiliation.
&tr=50.00        // Transaction revenue.
&ts=32.00        // Transaction shipping.
&tt=12.00        // Transaction tax.
&cu=EUR          // Currency code.

Prenons comme exemple un site avec un CRM (Customer Relationship Management) qui contient une liste de tous ses membres. Chacun des membres est reconnu par un identifiant unique. Un utilisateur fait une vente par téléphone et revient plus tard sur le site en se connectant à son profil.

Lorsqu’il se connecte sur le site, il sera donc possible de récupérer dans le CRM l’identifiant du membre et d’imposer à Google Analytics d’utiliser cet identifiant pour reconnaître le visiteur. L’information est stockée dans un cookie. Si le même visiteur revient plus tard, il sera reconnu même s’il ne se connecte pas au cours de sa visite.

Par contre, si ce même visiteur utilise plusieurs appareils, par exemple il revient plus tard par une tablette, il devra se connecter à son compte pour apparaître dans GA comme un seul et même visiteur.

Suivre un utilisateur sur plusieurs appareils ?

Depuis l’apparition des rapports multicanaux dans Analytics et des études du ZMOT, on sait qu’un internaute consulte plusieurs sources d’information à partir de plusieurs appareils avant de prendre une décision. Précédemment, c’était difficile de conserver le parcours d’un visiteur, car Analytics fonctionne à partir de cookies, et un cookie = un appareil = un visiteur.

Universal Analytics introduit le User ID (UID) pour identifier l’utilisateur. Et la différence avec le CID (Client ID) est que le UID va représenter un utilisateur unique à travers tous leurs appareils.

ga('create', 'UA-XXXX-Y');
ga('set', '&uid', {{ USER_ID }});
ga('send', 'pageview');

Pour se faire, il faut trouver une action permettant à l’utilisateur de l’identifier, par exemple la connexion à un compte, et là, ça pose problème. La majorité des sites ne nécessite pas une connexion à un compte pour consulter le contenu.

Pour suivre un utilisateur à travers tous ses appareils, il s’agit juste de trouver un moyen de l’identifier. Certains utilisent une carte de fidélité, d’autres exigent une connexion à un compte.

Maintenant, est-ce que les entreprises vont changer leurs stratégies pour augmenter le nombre d’utilisateurs connectés ? Sûrement que oui! Mais il faudra faire attention, car la majorité des internautes seront frileux à l’idée de se créer des comptes. Une chose est certaine, les techniques d’identification personnelle anonyme vont évoluer.

Est-ce compliqué à configurer ?

Migrer simplement le suivi de son site Web vers Universal Analytics est relativement simple. Le code de suivi a changé, mais les données de base ne changeront pas. Par contre, si on veut configurer les données hors ligne, le suivi de l’internaute parmi les différents canaux, là ça devient plus compliqué.

Vous devez avoir une bonne connaissance technique de l’environnement et la plateforme de développement ou vous devez connaître quelqu’un qui a de telles connaissances. Universal Analytics fonctionne de plus avec des dimensions personnalisées, des métriques personnalisées et l’intégration des données multisupport. Pas facile à comprendre pour un débutant, même pour certains utilisateurs expérimentés.

Un virage obligatoire ?

Pas pour l’instant. On va pouvoir conserver le code standard encore quelque temps. Avant de se lancer, il est important de réfléchir à notre stratégie et de bien lire la documentation, car cette mise à jour implique de changer tous vos codes sur le site. (code standard, mais aussi les EventTracking ou autres fonctions personnalisées).

La plupart des organisations auront besoin d’aide pour implanter une telle solution qui sera un incontournable sous peu. Des spécialistes deviennent indispensables pour vous accompagner dans cette petite « révolution ».


 Sources

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinFacebooktwittergoogle_pluslinkedinby feather

Laisser un commentaire